• Suivez-nous


LA PROMESSE DE L'AUBE 

LE 16/12/2018

Herzlya

Localisez les salles

Soirée de Gala au profit d'enfants israéliens malades de cancer. 
Tous les bénéfices de cette soirée permettent d'accélérer la guérison des enfants leucémiques et diabétiques. Ils seront reversés à l'association Rotary Club Herzliya, qui organise cet événement.
Soirée en présence de l'ambassadrice de France en Israël, Mle Hélène Le Gal.

Programme
Cocktail
Conférence
Film en français (sous-titré hébreu) -"LA PROMESSE DE L'AUBE" magnifique chef d'œuvre de Romain Gary avec Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney.

Romain Gary, écrivain, diplomate. Cet ouvrage est avant tout le portrait de sa mère, une femme juive de Vilna, qui avait la conviction que son fils ferait une carrière brillante. 
Les relations tout à fait extraordinaires de Romain Gary et de sa mère, qui a façonné sa personnalité, sont décrites de manière captivante avec tendresse, émotion et humour.
Romain Gary est né en Pologne en 1914. Pendant son enfance, sa mère vient s’établir en France avec lui. Il est appelé à l’armée pendant la 2ëme guerre mondiale et fait son service militaire en tant que pilote de combat. 

Acteurs : Charlotte Gainsbourg, Pierre Niney
Réalisateur : Eric Barbier

mes places

à partir de120 ₪

représentations

  • décembre 2018
  • DIMANCHE
  • LUNDI
  • MARDI
  • MERCREDI
  • JEUDI
  • VENDREDI
  • SAMEDI
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

INTERVIEW BLOG DU CINEMA - ERIC BARBIER, REALISATEUR DE LA PROMESSE DE L'AUBE

Racontez-nous comment vous êtes arrivé sur ce projet ambitieux et si vous n’avez jamais été pris de doutes face au poids de l’œuvre de Romain Gary ?

– Éric Barbier : La réalisation du film m’a été proposée par les producteurs Eric Jehelmann et Philippe Rousselet. Diego Gary, le fils de Romain, avait demandé une adaptation au cinéma suite à la récente libération des droits. Le doute, je l’ai eu avant de commencer. Car avant de dire oui, j’ai quand même mouliné et pris du temps. Ce n’est que lorsque j’ai compris que la dynamique réelle de l’histoire, c’était la vengeance sociale d’un enfant qui venge sa mère pauvre, humiliée et qu’il voit souffrir, que j’ai compris que je pouvais m’emparer du livre. Je me suis dit que c’était un vrai moteur dramatique dans le cinéma, car l’angle du rapport mère-fils a été déclencheur pour moi. C’est aussi une histoire d’amour que j’ai construite d’un point de vue scénaristique comme tel au niveau dramaturgique, au sens où dans l’amour il y a des conflits, des remises en question, des doutes, des séparations, des retrouvailles. Le travail sur le film consistait à retrouver les émotions du livre de cet homme, pour lequel je me suis découvert une vraie passion. Sinon, je doute pendant le tournage et me demande sans cesse : est-ce que je raconte bien ? Tel plan est-il juste ? Est-ce que je fais bien mon travail pour traiter le sujet ?
 

 Diego Gary a-t-il lu le scénario, donné son avis, et peut-être fait preuve de censure ?

–  É.B : Je tenais à ce qu’il lise le scénario, car c’était important pour moi qu’il se dise qu’il y avait ce lien avec son père. Il est très chaleureux et m’a fait confiance. Le roman débute à Big Sur mais je l’ai remplacé par l’anecdote au Mexique racontée par Lesley Blank, la première femme de Gary, dans son livre “Romain un regard particulier”. Ce début était difficile pour lui parce que sa mère, c’est Jean Seberg. Mais je lui ai donné les arguments pour qu’il comprenne que c’était bien le livre qu’on évoquait et que cela me permettait de montrer que Lesley lisait le manuscrit, en tant qu’objet livre. Puis,  lorsque je suis allé à Wilno, dont les archives ont été ouvertes en 2014 au centenaire de la naissance de Romain Gary, je lui faisais part de mes découvertes. Le propre des livres de Gary, c’est qu’une grande part des situations ont été inventées, selon les chercheurs en littérature; on a ainsi découvert qu’il avait un frère aîné qui a vécu à Wilno et est mort malade à 20 ans à Dresde. Je suis tombé sur une lettre de Nina qui disait qu’elle voulait aller le voir. Avec ce nouvel axe, on peut aussi saisir son espèce d’obsession de tenir son fils et de le protéger contre tout.

Quelles ont été vos sources d’Inspiration ? 

–  É.BLe travail d’adaptation de la fresque historique faite par Arthur Penn dans Little Big Man était intéressant, moins sur le cinéma et la manière de mettre en image que la découverte qu’il avait les mêmes problèmes que moi. C’est l’adaptation d’un très gros roman, le film de Penn commence en enfance avec une voix off, c’est un film picaresque où le héros va cheminant et rencontre des gens et il traverse sa vie avec des rendez-vous qui balisent son parcours.
 

Comment avez-vous travaillé pour rendre le lien indicible entre les trois acteurs qui incarnent Romain Gary (Pawel Puchalski de 8 à 10 ans, Nemo Schiffman de 14 à 16 ans puis Pierre Niney)?

–  É.B J’étais dégagé de la ressemblance physique entre les acteurs car c’est l’adaptation d’un roman et non un biopic. C’est une histoire totalement inventée de Gary et de sa mère avec des éléments biographiques. Comme tous les grands écrivains qui partent de choses très intimes et transforment la réalité, la condensent, l’inventent et la dramatisent. Le lien entre les enfants était donc naturel. La difficulté pour moi était de passer d’un enfant à un adulte, avec qui on ne travaille pas de la même manière. Car un enfant acteur n’a pas la mémoire de ses émotions mais des émotions plus réelles qu’on doit saisir. C’est surtout Charlotte qui dirigeait Pawel dans les scènes avec des improvisations, car j’avais demandé qu’il n’apprenne pas son texte.

des images

commentaires récents

Une "Promesse" bien tenue

La promesse de l'aube, une vraie promesse tenue !

Libération

Quelle réussite !

Cette adaptation réussie et poignante d'un roman culte tient toutes ses promesses.

Femme Actuelle

Un film d'exception

Filmé par Eric Barbier, le duo Charlotte Gainsbourg- Pierre Niney y est exceptionnel.

Le Parisien

PLUS SUR PIERRE NINEY ET CHARLOTTE GAINSBOURG...

Pierre Niney

Né le 13 mars 1989, Pierre Niney est le fils d'un professeur de cinéma à la Fémis, à Sciences Po et à Normale Sup. C'est donc tout naturellement que le jeune garçon se passionne pour le théâtre et la comédie. 

Encouragé par ses parents, il débute sa formation de comédien dès l'âge de 11 ans et montre déjà des signes d'un talent évident. Pierre Niney intègre très rapidement le cours Florent puis le Conservatoire national d'art dramatique pour y parfaire son jeu d'acteur. Précoce, le jeune acteur l'est assurément au point d'être engagé, en 2010, au sein de la troupe de la Comédie-Française et de devenir, ainsi, le plus jeune pensionnaire de la célèbre institution.

Après avoir forgé ses armes sur les planches de théâtre et écumé tous les textes classiques, Pierre Niney s'essaie désormais au cinéma. Là encore, le jeune prodige se fait remarquer et décroche des rôles de plus en plus intéressants. En 2009, le public le découvre dans le film à succès LOL, où il incarne le personnage de Julien aux côtés de l'actrice Sophie Marceau. En 2012, il est nominé aux césars dans la catégorie du meilleur espoir pour son rôle dans le film J'aime regarder les filles. L'année suivante, le film Comme des frères lui vaut la même nomination. Définitivement entré dans la cour des grands, Pierre Niney décroche en 2013 l'un des rôles les plus importants de sa carrière en prêtant ses traits à Yves Saint Laurent dans le film éponyme, réalisé par Jalil Lespert. En février 2015, il reçoit le César du Meilleur acteur pour son interprétation.

Charlotte Gainsbourg

Fille du chanteur Serge Gainsbourg et de Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg est née à Londres le 21 juillet 1971.

Appuyée par sa mère, elle est placée très tôt sous le feu des projecteurs : elle tourne pour la première fois en 1984 dans le film Paroles et musique d’Elie Chouraqui. La même année, elle chante en duo avec son père sur la chanson Lemon Incest. Son premier album, Charlotte for Ever, sort en 1986. Si elle participe à divers projets musicaux dans les années 90 (Les Enfoirés, bande originale de Love, etc.), la parution de 5 :55 en 2006 donne définitivement un nouveau souffle à sa carrière. Actrice reconnue, deux fois lauréate d’un César, le Prix d’interprétation féminine du Festival de Cannes lui est décerné en 2009 pour sa prestation dans Antichrist de Lars von Trier.

En février 2018, elle remporte la Victoire de la musique de l'artiste féminine de l'année pour son album Rest, publié en novembre 2017.

des VideoS

CINEMATHEQUE DE HERZLIYA

Adresse Sokolov 29, Herzliya, Israël
accès CINEMATHEQUE DE HERZLIYA
nom waze CINEMATHEQUE DE HERZLIYA
un peu plus...

La cinémathèque de Herzliya est située sur un passage entre la rue Sokolov et la rue HaRishonim à Herzliya . Suite à la rénovation de deux des trois salles originales de l'ancien complexe de cinéma "Star" en 2008, la Cinémathèque a été rouverte. Depuis lors, des films sont projetés dans les deux salles, pouvant accueillir jusqu'à 275 personnes.

La Cinémathèque présente des films en avant-première , ainsi que des documentaires et des longs métrages israéliens , des films étrangers, des films anciens et nouveaux, etc.

La troisième salle a été ouverte en 2009 et peut accueillir jusqu'à 60 personnes. Il est principalement utilisé pour la projection de films nécessitant un environnement intime. Des soirées à thème, des spectacles et des conférences sont organisés dans cette salle, ainsi que la projection de certains films.

La cinémathèque Herzliya accueille des cinéastes israéliens et étrangers et organise régulièrement des projections de critiques de cinéma , d' acteurs , d' universitaires et de créateurs, ainsi que l'organisation de courts festivals centrés sur différentes cultures , comme le cinéma indien (une collaboration). entre la cinémathèque et l'ambassade de l'Inde en Israël) et le cinéma japonais (une collaboration entre la cinémathèque et l'association d'amitié israélo-japonaise).

La cinémathèque est accessible aux personnes handicapées. Le complexe dispose d'un ascenseur pour fauteuils roulants , de sièges spéciaux, d'appareils auditifs spéciaux pour malentendants et d'autres services spéciaux.