• Suivez-nous


AZNAVOUR - HOMMAGE EN CHANSONS

LE 31/01/2019

Netanya

Localisez les salles

Quel bonheur de se retrouver le 31 Janvier pour un hommage exceptionnel à Charles Aznavour !

Avec des chansons telles que Emmenez-moi, Je M'Voyais Déjà ou La Bohème, Charles Aznavour a traversé les époques, les générations et les frontières. 
Rony Koïn et son orchestre lui rendront hommage le 31 janvier au théâtre Arik Einstein de Netanya, après avoir entamé sa tournée lors d'un magnifique spectacle à Jérusalem à guichets fermés. 

Avec la participation de la chanteuse Johanna Kakon et du jeune talent Jordan Wey.

Récital : Rony Koin
Direction artistique : Béatrice Nakache
Percussions : Leon Habib
Piano : Tal Babitsky
Basse : Daniel Benhorin
Guitare : Rony Koin
Invité : Jordan Wey
Participation exceptionnelle : Johanna Kakon

mes places

à partir de100 ₪

représentations

  • janvier 2019
  • DIMANCHE
  • LUNDI
  • MARDI
  • MERCREDI
  • JEUDI
  • VENDREDI
  • SAMEDI
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26

INTERVIEW LPH - RONY KOIN UNE VEDETTE QUI MONTE EN ISRAEL !

Rony Koïn, vous avez 38 ans, vous êtes franco-israélien et vous êtes à la fois guitariste et chanteur, c’est exact ?
Oui tout à fait, j’ai grandi à Marseille et j’ai fait mon alya en 98, à l’âge de 18 ans. Je suis guitariste et chanteur, je joue au piano et je suis également directeur musical et auteur. J’aime beaucoup écrire, j’ai d’ailleurs terminé dernièrement un roman…

Comment est née votre passion pour la musique ?
Très tôt. J’avais un grand-père qui s’appelait d’ailleurs Koïn (j’ai repris son nom), c’était un amoureux de musique, et il m’a communiqué cette passion dès la petite enfance.
J’ai grandi avec la musique algérienne, andalouse, et à l’âge de 16 ans je me suis mis à la guitare et au piano.

Est-ce qu’il y a des chanteurs qui ont influencé votre carrière ?
Sans hésitation Charles Aznavour dont les chansons ont bercé mon enfance. J’ai une admiration infinie pour ses textes. J’aime aussi beaucoup Jean-Jacques Goldmann et Enrico Macias, puisqu’il fait partie ma culture… Et puis dans le domaine de la pop, Pink Floyd, les Rolling Stones, et Django Reinhardt, grand guitariste de jazz.

Est-ce que vous chantez aussi en hébreu ?
Evidemment ! J’ai d’ailleurs appris l’hébreu grâce aux chansons plutôt anciennes que l’on chantait dans le mouvement de jeunesse que je fréquentais à l’époque, l’Habonim Dror. Et depuis que je suis en Israël, j’ai découvert et j’apprécie énormément Shlomo Artsi, David Broza, Arik Einstein, Matti Caspi, enfin tous les grands…

D’après vous, quelles sont les qualités qu’un bon musicien doit avoir ?
La première qualité à mon avis c’est d’en avoir tout simplement envie, ce n’est pas un métier que l’on fait par devoir, et puis la deuxième, c’est d’avoir l’humilité de se lever tous les matins en se disant qu’on ne sait pas grand-chose, et qu’il y a beaucoup à apprendre.
J’ai d’ailleurs joué  dernièrement aux côtés d’un grand guitariste qui s’appelle Nono Krief et qui a accompagné des stars de la chanson telles que Johnny Hallyday et Jean-Jacques Goldman, et il m’a raconté que chaque jour il regardait sur Youtube les vidéos des jeunes musiciens pour apprendre de cette nouvelle génération les nouvelles techniques et les nouvelles tendances.

Ces derniers temps nous avons pu vous voir vous produire régulièrement à Tel Aviv, sur quels types de spectacles vous produisez-vous ?
J’ai en effet monté un concept il y a 2 ans en Israël, qu’on peut appeler “Karaoké en live” sur la chanson française, et je propose des soirées où je suis sur mon clavier avec orchestration ou à la guitare, et c’est le public qui fait le programme, à partir d’une liste de mon répertoire de 500 chansons.  Ils ont la possibilité de venir chanter sur scène leurs chansons préférées avec un micro, et je les accompagne. C’est interactif, et très dynamique.

Quels sont vos projets musicaux en Israël, à court terme ?
J’ai beaucoup de projets. Tout d’abord à Tel Aviv, je me produis dans une soirée spéciale Charles Aznavour qui remporte un grand succès, et dont la série de spectacles  a démarré d’ailleurs avant que celui-ci ne décède. Malheureusement je déplore sa disparition car je projetais d’aller le voir sur scène l’année prochaine pour la première fois.
J’ai donc chanté Charles Aznavour à Tel Aviv en septembre puis le 7 octobre et le 14 octobre à guichets fermés, le 15 octobre à Raanana, et j’ai le plaisir d’annoncer  également que nous rendrons hommage à Charles Aznavour avec le public de Netanya le 31 janvier.
 

AUDITORIUM ARIK EINSTEIN

Adresse Beni Berman Street 6, Netanya, Israël
accès AUDITORIUM ARIK EINSTEIN
nom waze AUDITORIUM ARIK EINSTEIN
un peu plus...

AUDITORIUM ARIK EINSTEIN